Borobudur : l’un des temples mythiques Balinais

Depuis plus d’un millénaire, le sanctuaire bouddhique de Borobudur trône noblement près du volcan Merapi et au milieu de l’île de Java. Classifié au patrimoine mondial par l’UNESCO, ce monument singulier est connu mondialement pour sa beauté exceptionnelle et son architecture rarissime. Venant des quatre coins du monde, les bouddhistes viennent visiter cette terre sacrée, tandis que les musulmans y déposent quelques offrandes ou expriment leur foi en récitant des mantras.

Le Candi de Borobudur aujourd’hui

Retrouvant son ancienne splendeur, le temple de Borobudur se dresse brillamment dans la vallée actuellement. En Indonésie, c’est le monument qui attire de nombreux visiteurs. Tous les ans, il accueille plusieurs millions de touristes du monde entier. Il peut être visité à n’importe quel moment, mais il offre un spectacle admirable au lever et au coucher de soleil. Composé de 1 600 000 blocs de pierres volcaniques, c’est le meilleur endroit pour admirer de loin le volcan Merapi qui est toujours en activité. Lors de votre voyage en Indonésie, ne ratez pas ce merveilleux site qui va vous mettre plein la vue.

L’histoire du temple de Borobudur

Aussi appelé Candi Borobudur, le Temple de Borobudur est le plus énorme monument bouddhiste au monde. Localisé à 40 km de la ville culturelle de Yogyakarta, il a été construit entre la fin du VIIIe et le commencement du IXe siècle par le souverain Smaragunta de la dynastie Sailendra. Vers les années 950, il fut abandonné un siècle après sa construction. Toujours dans la même époque, le temple fut dissimulé par l’éruption du Merapi et la jungle avoisinante. Durant des siècles, on l’a totalement oublié. Le gouverneur général de l’île Sir Thomas Raffles l’a redécouvert au XIXe siècle. Conscient de la valeur de ce temple, un administrateur néerlandais nommé Hartmann décida de le reconstruire. Interrompus par des problèmes techniques et par le tremblement de terre, les travaux de restauration n’ont pas pu reprendre que lorsque le monument est devenu sous tutelle de l’UNESCO en 1973.

Un lieu pour le pèlerinage

En plus d’être un sanctuaire du Bouddha, le Borobudur est aussi un lieu dédié au pèlerinage bouddhiste. Chaque année, les bouddhistes indonésiens y célèbrent le Vesak (Waisak) pendant la pleine lune en mai ou en juin. C’est un jour spécial marquant la commémoration de la naissance, de la mort et de la fois où Siddharta Gautana est devenu Bouddha Shakyamuni. Depuis ce temps, le Vesak est un jour férié officiel célébré par une marche de pèlerins de Mendut vers Pawon jusqu’à Borobudur.

Prenez-vous pour un Robinson sur les îles Gili
Comment effectuer une journée de snorkeling à Menjangan ?