Le Monastère de Banjar : le seul monastère Bouddhique de Bali

Se trouvant dans la partie Nord de Bali, le Monastère de Banjar est le seul temple bouddhiste de toute l’île. C’est ainsi une surprise de faire sa découverte, un peu égaré, sur la voie entre Munduk et Lovina. Vous adoreriez certainement ses diverses offrandes, ses statues dorées de tout genre et de toutes tailles, ainsi que ses petites cours alignées.

Le temple bouddhiste de Banjar

Haut lieu de croyance bouddhiste, le Monastère de Banjar est campé sur les hauteurs, au calme. Il donne sur l’océan une superbe vue. Il se trouve au Nord de Bali et est l’unique couvent bouddhiste de toute l’île. Le temple reçoit aujourd’hui des visiteurs souhaitant s’initier à la méditation et aux divers procédés d’introspection. Le fanum est truffé d’encens à foison, d’offrandes abracadabrantes et de statues dorées. Les salles et jardins offrent des vadrouilles vraiment délassantes, bien que le lieu soit assez peu touristique. Des sessions de vipassana, un procédé de méditation basée sur la respiration, sont d’ailleurs ouvertes aux touristes.

Le plus grand Monastère de Bali

Situé au cœur de la nature, bien que le couvent de Banjar soit le plus grand de Bali, sa taille n’est cependant pas très grande. Le temple s’affirme par ses couleurs qui s’accordent à une charpente spécifique, entre les toits en pagode et les dragons. Ce couvent bouddhique a été bâti en 1970, sur une colline. Le lieu, agrémenté d’adorables jardins, est toujours résidé par des moines. Pour visiter les différents niveaux, vous empruntez les escaliers. Vous finirez par accéder au dernier couvent dont la structure est amplement inspirée de celle célèbre Borobudur sur l’archipel voisin de Java. Votre effort sera largement primé par la vue que le lieu offre sur le flux de Bali, la quiétude qui s’en dégage ainsi que par la beauté des entourages.

Dans la source centrale reposent des lotus qui ne brouillent pas les diverses statuettes de bouddhas sereins et dorés. C’est un fanum avant d’être un site touristique. Ainsi, des règles de savoir-vivre sont à respecter strictement. Il s’agit d’un lieu culturellement fort, aussi calme que peut l’être une loge que la végétation a su posément envahir.

Des sources sacrées

Au sein du temple se trouvent des sources sacrées, sulfureuses et chaudes. Elles abritent trois bassins de différentes profondeurs, sis au cœur d’un jardin paradisiaque et qui donnent la possibilité à chacun de tirer profit d’une eau naturelle, sacrée, chaude et insensiblement sulfureuse, d’où sa coloration verdâtre. Sans nul doute, vous allez apprécier ce coin fréquenté aussi bien par les habitants de l’île que par les touristes et où tout a été conçu pour passer un séjour hors du commun : restaurant, toilettes, espaces pour se changer, douches extérieures…

Borobudur : l’un des temples mythiques Balinais
Prenez-vous pour un Robinson sur les îles Gili